Alfred Gascard

                                                     Hommage à Alfred Gascard               

Alfred Gascard, le dernier grand sonneur de sa génération, s'est éteint dans son sommeil, dans la nuit de vendredi à samedi ffa 2008 025.jpg

dernier, après avoir animé de main de maître un fest-noz aux Fougerêts et  terminé la fête autour d'un café chez ses amis, danseurs et musiciens, à Peillac à 2h45. Au dire de chacun, il était en pleine forme, chantant à gorge déployée ses mélodies préférées, notamment sa célèbre «si j'étais jeune». A plus de 82 ans, après avoir eu de sérieux problèmes de santé et le décès de sa femme le 15 Septembre  2005, il avait du dynamisme à revendre, de la joie à partager et de l'énergie à communiquer. C'est de cela dont je voudrais témoigner, au nom de sa famille et de ses proches et, bien entendu, de la communauté peillacoise

                    

Alfred Gascard, le dernier grand sonneur de sa génération, s'est éteint dans son sommeil, dans la nuit de vendredi à samedi dernier, après avoir animé de main de maître un fest-noz aux Fougerêts et  terminé la fête autour d'un café chez ses amis, danseurs et musiciens, à Peillac à 2h45. Au dire de chacun, il était en pleine forme, chantant à gorge déployée ses mélodies préférées, notamment sa célèbre «si j'étais jeune». A plus de 82 ans, après avoir eu de sérieux problèmes de santé et le décès de sa femme le 15 Septembre  2005, il avait du dynamisme à revendre, de la joie à partager et de l'énergie à communiquer. C'est de cela dont je voudrais témoigner, au nom de sa famille et de ses proches et, bien entendu, de la communauté peillacoise

Après son mariage en 1961 avec Ernestine du village  de Mongué en  Allaire,  ses activités d' employé de laiterie, puis d' éleveur de volailles ne lui permettent plus d' officier musicalement. La famille  s'agrandit le 30 Juin 1972 , avec la naissance de Patricia et le 2 Août 1977 avec celle de Christelle. Professionnellement, le ménage se partage entre le nourrissage et  la vente de jeunes poulets sur les marchés et foires alentours. Les Gascard aiment les gens, les  rencontres avec les autres , et évoquent souvent les traditions chantées et dansées  qui favorisaient celles ci, notamment lors des noces de campagne.  Aussi, dès la création du Groupement culturel breton des Pays de Vilaine  en 1975,  qui déclenchent leur renouveau , Ernestine vient chercher à la maison les disques consacrés aux chanteurs  des Pays de Vilaine et de la Bogue d'or. Des liens d'amitié se tissent  entre nos deux familles

 

 

Après son mariage en 1961 avec Ernestine du village  de Mongué en  Allaire,  ses activités d' employé de laiterie, puis d' éleveur de volailles ne lui permettent plus d' officier musicalement. La famille  s'agrandit le 30 Juin 1972 , avec la naissance de Patricia et le 2 Août 1977 avec celle de Christelle. Professionnellement, le ménage se partage entre le nourrissage et  la vente de jeunes poulets sur les marchés et foires alentours. Les Gascard aiment les gens, les  rencontres avec les autres , et évoquent souvent les traditions chantées et dansées  qui favorisaient celles ci, notamment lors des noces de campagne.  Aussi, dès la création du Groupement culturel breton des Pays de Vilaine  en 1975,  qui déclenchent leur renouveau , Ernestine vient chercher à la maison les disques consacrés aux chanteurs  des Pays de Vilaine et de la Bogue d'or. Des liens d'amitié se tissent  entre nos deux familles.

Alfred, tu as été pour notre communauté et pour toutes celles alentours , un  exemple de probité, de dignité et de respect d' autrui, un exemple aussi de vie simple et réussie, que ce soit durant ton activité professionnelle ou  pendant ta retraite au service du bonheur des autres.

 

Pour tout cela, nous te remercions. Alfred, nous nous souviendrons de toi.

 

 

Jean-Bernard Vighetti