Accueil   

Peillac aujourd'hui - Peillac hier

la rue de la mairie

( cliquez sur la photo)


la mairie de Peillac

rue de la mairie

 

la rue principale

rue principale de Peillac

 


 

Get the Flash Player to see this player.
Flash Image Rotator Module by Joomlashack.
Image 1 Title
Image 2 Title
Image 3 Title
Image 4 Title
Image 5 Title

Bienvenue sur le site officiel de la commune de Peillac, porte orientale des landes de Lanvaux !

Derniers articles
Inondations de la mi-Février 2014 Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
Inondations de la mi-Février 2014
Page 2
Page 3

Inondations de la mi-Février 2014 sur le Grand Redon

Réflexions et propositions pour les temps à venir

 

La crue de ce début d'année démontre avec force que rien n' a été changé sur le cours de l' Oust depuis les grandes inondations des années 2000, notamment quand on constate que, sur les 6 passages permettant de franchir le cours de l' Oust entre l'aval de Malestoit et l'amont de Redon ( Saint-Congard, Le Guélin, Pont d ' Oust, Branféré, Vieux Bourg de Saint Perreux, et Courée), seul celui de Courée était alors praticable, et encore de justesse! Dans cette période de trêve des confiseurs où beaucoup d' usagers potentiels étaient en vacances, la grande difficulté consistait déjà à savoir par où passer pour aller d'un canton à l'autre, les informations reçues dans les mairies sur le sujet étant extrêmement rares!

camping2.jpg


1/ Les inondations du Pays de Redon : Un caractère spécifique

Les inondations en Bretagne se manifestent, surtout ces temps ci, dans les villes-ponts de fond d'estuaire (de rias, d'abers ou de golfes marins); sur les sites urbains les plus fréquents en Bretagne, en raison de la longueur et du caractère découpé de ses côtes ( + du tiers). Ces sites urbains propres à la Bretagne font de ces villes des lieux privilégiés de rencontre entre la mer et la terre, voire d'affrontement violent, quand les fortes houles et les grandes marées, les tempêtes et les bourrasques se conjuguent pour frapper de façon répétée au même endroit les biens, les hommes et leurs activités. Ces phénomènes se localisent sur des espaces relativement étroits et précis, là où l'eau, à la fois, déferle en hautes vagues salées et ...dévale à gros bouillons des hauteurs voisines, avec les effets que l'on connaît, à Quimper, Quimperlé, Landerneau, Morlaix....Vannes. En dehors de ces inondations rétro-littorales, on constate aussi des inondations en Bretagne intérieure, notamment dans les zones de confluences, comme à Pontivy où le délestage impératif du lac de Guerlédan sur le cours du Blavet a accentué le phénomène ou comme dans le bassin de Rennes.

 

inondation redon.jpg

 

Face à ces différents contextes, les inondations du bassin de la basse et moyenne Vilaine, autour de Redon, ont une véritable singularité, en raison du caractère fluvio-maritime de leur territoire, le seul de Bretagne avec le pays nantais, associant un long estuaire à un fleuve en amont de la ville pont; plutôt un ancien estuaire, depuis le barrage d'Arzal en aval, à une confluence de fleuves côtiers. Si les inondations sur le pays de Redon, et particulièrement sur le territoire communautaire du Pays de Redon (67 000 habitants), présentent ce caractère particulier, c'est précisément parce qu'elles se situent sur la plus grande aire de confluences de l' Ouest de la France avec pas moins de 9 rivières et deux canaux convergeant vers Redon, ville située à moins de 80 centimètres au dessus de la mer à 40 kilomètres de l' Océan! Ce territoire, du fait de l'ampleur et de la profondeur de ces voies d' eau, dans leur partie terminale, est, par excellence, une terre de ponts et viaducs, d'ouvrages d'art - mis en place pour l' essentiel depuis le 19 siècle, avec la canalisation de plusieurs rivières - qui permettent la circulation aisée des hommes d'une rive à l'autre


 
Suivant >