Accueil arrow Le village arrow Histoire arrow Monseigneur Trégaro   
Peillac
Situation géographique Situation géographique
Bref historique Bref historique
La BD de Peillac La BD de Peillac
Plan de la Commune Plan de la Commune
Vie associative
Histoire et histoires
Evènements Evènements
Personnalités Personnalités
Patrimoine Patrimoine
Les services
Artisanat Artisanat
Bars - Restaurants Bars - Restaurants
Commerces Commerces
Santé Santé
Monseigneur Trégaro Version imprimable Suggérer par mail

Monseigneur Trégaro (1824-1897)

  • Enfant de Peillac.
  • Prêtre du Diocèse de Vannes
  • Evêque de Séez


par l'abbé Joseph Voisin

La famille TREGARO

La première date certaine est le mariage le 6 Juin 1747 de Julien Trégaro avec Suzanne Davalo a Ruffiac .
Les registre des baptêmes, mariages et sépultures manquent parfois de précision en ne donnant ni l’âge, ni la filiation .

Ainsi pour le mariage de Julien Trégaro à la date du 6 Juin 1747 (il pourrait être le fils de Guillaume époux de Anne mahé ou d'au autre Guillaume époux de Marguerite Rivière, tous les deux demeurant au village de la Ville Noël .

La présence au baptême de François Trégaro (un frère de Mgr. Trégaro qui ne vécut que 2 ans) d’un parrain appelé François Glon et spécifié « cousin » permet de remonter a Gilles Trégaro époux de Mathurine Lores dont le mariage est du 3 mai 1740 et qui serait donc le frère de Julien marié Davalo .

Du mariage de Julien Trégaro avec Suzanne Davalo vont naître successivement .

  • Noël (1748-1791), époux de Louise Fouaye (grand père de Mgr)
  • Mathurin (1750 1828), époux de Jeanne Fouaye Anne 1754 .
  • Anselme 1755, d’abord meunier, puis portefaixà Nantes.
  • François qui épouse Françoise Cellard .

Noël et Mathurin ont épousé les deux sœurs Louise et Jeanne et viennent habiter à la Vielle Forêt en St Martin sur Oust. Noël s’est marié le 16 septembre 1763 et Mathurin le 13 mai 1771.

Du mariage de Noël avec Louise Fouaye vont naître .

  • Françoise née en 1768 ,épouse de Julien Hingouet à Malansac.
  • Jeanne née en 1770.
  • Laurence née en 1773, épouse en: 1° noces Yves Burban- 2° noces Pierre Le Nevet.
  • Mathurin né en 1775
  • Louise née en 1777, épouse de Jean Halier
  • Marie née en 1779, épouse de Joseph Gru
  • François né en 1787 épouse Perrine Renaud à Saint Gravé
  • Yvonne
  • Pierre épouse Françoise Billard .

Le 26 Octobre 1809 à la Mairie de St Gravé

François Trégaro, meunier domestique au moulin d’Arz en Malansac, fils de Noël Trégaro décédé le 20 aout 1791 alors meunier au moulin de Quiban et Louise Fois domiciliée de Malansac .

Et Perrine Renaud, fille de Pierre Renaud laboureur et de Guillemette Boissel domiciliés en St Gravé, ont contracté mariage en présence de Jh Le Bout, boulanger, parrain de Trégaro Julien Renaud , frère de Perrine .

De ce mariage naissent :

  • Anne-Marie, au Houssa en St Martin, elle épouse Pierre Gaudin le 17août 1841 à Peillac.
  • Perrine, au Houssa en St Martin, elle épouse J.B.Lebré le 11septembre 1833 à Peillac.
  • Julien, au moulin de Bodel en Caro, il épouse Julienne Martin le 16 octobre 1839 à St Martin.
  • Jean-Louis, au moulin de Bodel en Caro, il épouse Marie-josèphe Hémery le 22 février 1859 à Peillac.
  • Joseph, au moulin de Bodel en Caro, il épouse Perrine Bernard le 4 octobre 1845 à Bohal.
  • François, au moulin de Bodel en Caro, ne vit que 2 ans.
  • Julienne, au moulin de Bodel en Caro, elle épouse Joseph Poupelin le 3 septembre 1853 à Peillac.
  • François-Marie, au moulin de Guéveneux à Peillac il sera évêque de Sées de 1882 à 1897.

Le moulin du Houssa ( totalement disparu ) est en Ruffiac et la maison d’ habitation est en St Martin .

Le moulin de Bodel ( totalement disparu ) est en Caro, le magasin serait l’ actuelle maison de la « Minoterie ».

Le moulin de Guéveneux en Peillac appartenait à la Seigneurie de Plessis. En 1427 c’était les de Théhillac, en 1622 les de Brulon, en 1780 les de Castelan, en 1819 les Borel de Bottemont , en 1854 les de la Ruée qui le vendirent le 27 septembre 1860 à Pierre Gaudin et Anne-Marie Trégaro, par la suite aux Panhaleux, puis aux Lesteven. Comme le moulin de Bodel relevait des de Castelan, en prenant en cours le bail de Sévère Crésté le 3 février 1823, François Trégaro changeait de moulin sans changer vraiment de famille propriétaire .



 
Suivant >